Bonnes pratiques | Lutte contre la fraude et les impayés

Fraude & impayés : comment se prémunir ?

 

Tout commerçant est confronté un jour ou l’autre à des cas d’impayés provenant d’une fraude ou d’une contestation de l’acheteur.

Une plateforme de paiement en ligne vous apporte des outils pour vous prémunir contre les impayés mais le risque 0 n’existe pas.

En effet, l’utilisation d’une plateforme ne vous garantit pas une protection contre les impayés. En cas d’impayés, c’est vous qui supporterez la perte. A vous donc de mettre à profit les outils proposés en définissant vos propres règles en fonction de votre secteur d’activité, de la connaissance de vos acheteurs et du type de produit proposés sur votre site. De nombreux critères sont à votre disposition pour définir des scénarii de paiement : Accepté, Refusé, Activation 3D Secure, Mise en attente pour revue manuelle.

Nous vous proposons ci-dessous une liste de questions indispensables à vous poser pour faciliter votre réflexion et la mise en œuvre de votre protection.

Sur quel secteur géographique est-ce que je souhaite vendre ?

Il ne sert à rien de vouloir s’exposer à des risques sur un secteur géographique non ciblé. Il est préférable de définir des scenarii par zone. Par exemple :

  • Je ne vends et ne livre que sur la France = Je ne permets pas la réalisation d’un règlement si l’adresse IP de l’acheteur n’est pas en France et/ou si l’adresse de livraison en France ne correspond pas à l’adresse de facturation (hors France).
  • Je vends un service localisé en France à des clients locaux et provenant de pays limitrophes = Je mets automatiquement en attente pour une revue manuelle les demandes de paiement provenant de cartes bancaires étrangères.

Si vous constatez en France de nombreuses fraudes sur une région en particulier, vous avez la possibilité d’affiner votre scénario en ce sens : Blocage ou activation du 3D Secure uniquement sur cette région.

Particulier ou professionnel ?

Le 3D Secure apporte une forte protection pour le commerçant puisqu’il lui permet dans la majorité des cas de réaliser des paiements en bénéficiant d’un transfert de responsabilité vers la banque du porteur de carte (Liability Shift).

Cependant la couverture 3D Secure ne s’applique pas constamment (Liability Shift). Ce peut être le cas pour certaines cartes professionnelles par exemple. En effet, certaines de ces cartes ne sont pas « enrôlées » puisqu’elles n’appartiennent pas à une personne physique identifiée.

Si vous ciblez les professionnels, il faut donc redoubler de vigilance et faire remonter dans votre commande le maximum d’informations sur l’acheteur pour des vérifications avant livraison.

Quels produits / services proposez-vous ?

Certains produits sont plus soumis à la fraude que d’autres sur un même site. Si cela est le cas, vous pouvez imposer des contrôles supplémentaires uniquement sur les paiements comprenant dans la commande ce type de produits.

Par exemple : Les sites des dons sont particulièrement prisés par les fraudeurs testant des cartes volées (car ce sont des petits montants). Le critère de vélocité permet de les bloquer si une adresse IP émet trop de paiements sur une courte durée.

Quel est votre panier moyen ?

Grâce à vos statistiques de ventes ou votre business plan, vous pouvez établir votre panier moyen. Avec cette information, à vous de définir votre niveau de risque et ainsi de déclencher un scénario si un achat dépasse ce montant : Activation 3D Secure ou mis en attente pour revue manuelle.

Mais encore ?

Vous l’aurez compris, l’ensemble des données de l’acheteur, votre expertise métier ainsi que la boite à outils à votre disposition  est le mariage idéal pour vous protéger. Prenez soin cependant de garder un parcours fluide et rassurant pour les « bons » acheteurs.

Trouver le juste équilibre demande du temps pour analyser et adapter ses actions. Les bénéfices générés récompenseront largement vos efforts. Certains de nos clients ont réalisé en six mois :

  • +10% de conversion notamment en optimisant l’utilisation du 3D Secure sur leur site
  • – 60% d’impayés
  • 50 000€ d’économies

Nos équipes sont à votre disposition pour vous accompagner dans l’analyse de vos besoins et la prise en main de nos outils de gestion des risques.

E-commerceBonnes pratiques